Rallye-Sprint MARCHIN - La course

henrard.jpg - 63.47 KbPas de blagues pour Dewulf et Henrard
Souris comme un poisson dans l'eau à domicile
Photos, et vidéos
 

 

 

  Rallye-Sprint Marchin

Pas de blagues pour Dewulf et Henrard
Souris comme un poisson dans l'eau à domicile

Christophe Wilmet                                                              Pascal Menten    

   

         

            Si le Lundi de Pâques est une longue tradition du calendrier, on peut en dire tout autant du Rallye-Sprint de Marchin qui reprend chaque fois cette date symbolique. Comme l'an dernier, Philippe Dewulf et Michaël Henrard ont remis ça tout en prouvant qu'ils étaient une nouvelle fois les hommes forts de ce début de saison. Parmi les 79 partants, on retrouvait également les concurrents historiques dans une annexe dominée par Frédéric Souris.

            En cette date particulière, durant un printemps tout aussi particulier vu de nouvelles températures hivernales, la concurrence appréciait, ou non, les brillantes victoires des vainqueurs du jour. Peu importe les conditions, sèches et en compagnie du soleil cette fois, Dewulf (Toyota Corolla WRC) confirmait son succès d'Erezée deux semaines plus tôt. Et de quelle manière puisqu'il collait au minimum 17 secondes par boucle à la superbe Ford Escort Cosworth d'Olivier Docquier avant son abandon suite à un pneu éclaté. On assistait alors à un superbe duel entre les Renault Clio R3 de l'étonnant William Wilkin et Etienne Monfort qui découvrait sa monture de location (sa propre Clio n'étant pas encore prête). Finalement, Monfort résistait à Wilkin pour une toute petite seconde tandis que leurs efforts étaient récompensés par les deux dernières places du podium. Derrière Christophe Depreay (Subaru Impreza) prenait l'avantage sur Jean-Louis Boesmans pour deux petits centièmes. Avec la Renault Twingo R2 initialement prévue en national pour Cherain, Boesmans venait ici pour préparer le prochain Rallye de Wallonie. Du côté des propulsions, Christian Delleuse (Ford Escort) prenait le meilleur sur le très spectaculaire Dominique Wéry (Opel Manta). Enfin, le public, très présent, était en admiration devant la nouvelle Honda Civic R3 de Didier Bosseloir (avant un cardan cassé comme beaucoup d'autres lors de l'épreuve).

            En débutant par les deuxième et troisième temps tout confondus en première boucle, Michaël Henrard (Clio) et Philippe Castremanne (Suzuki Swift) promettaient une lutte très intense. Malheureusement, le garagiste Suzuki devait abdiquer dans la troisième spéciale suite à un élément de suspension cassé. Malgré tout, le pilote de Thimister continuait à attaquer en troisième boucle pour signer un excellent chrono à 11 secondes du vainqueur de la D4, ce qui lui valait une deuxième victoire méritée en D1-2-3 (où les pneus conventionnels sont obligatoires). Très en verve également, Matthieu Louis (Peugeot 205) ne pouvait espérer mieux et était récompensé de ses efforts face à Yannick Verdin (Clio). Pour son retour, le pilote d'Ouffet aurait eu sa place sur le podium si un autre cardan ne le lâchait pas durant sa troisième boucle. Pire encore pour Geoffray Vecoven (VW Golf) contraint à l'abandon après des problèmes d'embrayage. Finalement, c'est Jean-Frédéric Collignon (Citroën C2-R2 Max) qui récoltait une belle troisième place après un très bon début de saison. Non loin, Eric Nandrin (Renault R5 GT Turbo) suivait dans un top 5 que Fabrice Henry (C2-R2) clôturait pour la première fois. Le licencié namurois devançait un autre revenant, Frédéric Simon (Golf) et les propulsions de Bruno de Wilde (BMW 325i) et Benoit Gillot (Ford Escort), particulièrement en forme en ce début de semaine.

            Net vainqueur de la classe 6, Michael Jassogne faisait briller une autre Golf. Encore très disputée, la 2-5 souriait enfin à Nicolas Vanderweerde (Peugeot 106), au contraire des rapides Stéphane Hubin (Corsa), parti à l'erreur, ou encore Christophe Thomas (Saxo) qui rencontrait des soucis de boîte. Une seconde derrière Vanderweerde, une autre 106, celle de Vincent Jottard, remportait un nouveau succès en 3-8 en finissant à une excellente 12ème place. Prestation également remarquée pour Kevin Lepaily (Seat Ibiza) qui était le premier des voitures d'origine. En 2-4, Mikael Pirnay (Citroën AX) prenait sa revanche du RS Winning Team en résistant au retour de Johan Beauvois (106), une nouvelle fois impressionnant après ses débuts à Erezée. Enfin, Julien Lemoine (106) et Serge Maeck (Saxo), après la sortie de Laurent Declercq (106), remportaient les dernières classes 1 et 2.

            Plus heureux que son beau-fils, contraint à un abandon mécanique en moderne, l'autre pilote de course de côte, Frédéric Souris (Ford Escort), assurait spectacle et résultat en historique. Avec plus d'une minute trente d'avance, il devançait les Opel de Jean-François Henry (Ascona) et Hellin (Kadett). Enfin, Thom Louka voyait également l'arrivée avec sa superbe Alpine A110.

Prochain rallye-sprint liégeois : Critérium Claude Legros, le 9 juin

 

CLASSEMENTS (complets sur www.csap-liege.be/cms/index.php?option=com_content&view=article&id=245&Itemid=84)

 ---

Toutes les infos du sport automobile liégeois sur  www.csap-liege.be

Photos: Loïc Nautet

Division 4 :

1. Ph. Dewulf-D. Mongelluzzi (Toyota Corolla WRC-1er 4/14) en 28'40
2. E. Monfort-Fr. Valente (Renault Clio R3-1er 4/13) +1'12
3. W. Wilkin-J. Bos (Renault Clio R3-4/13) +1'13
4. Chr. Depreay-D. Liégeois (Subaru Impreza STi-4/14) +1'27
5. J-L. Boesmans-L. Gérard (Renault Twingo R2-1er 4/12) +1'27
6. Chr. Delleuse-M. Borghoms (Ford Escort RS-4/13) +1'58
7. T. Kevers-S. Lagneaux (VW Golf Kit-Car-4/13) +2'03
8. D. Wéry-P. Billen (Opel Manta-4/14) +2'24
9. P-H. Fagot-Th. Wathelet (Ford Escort MK2-4/13) +2'42
10. St. Horenbach-I. Hubert (Citroën C2-4/12) +2'57

(12 classés)

 

Divisions 1-2-3 :

1. M. Henrard-J-M. Lacaille (Renault Clio RS-1er 3/10) en 29'19
2. M. Louis-J-M. Renard (Peugeot 205 GTi-3/10) +57"
3. J-Fr. Collignon-St. Lambion (Citroën C2-R2 Max-1er 3/9) +1'39
4. E. et A. Nandrin (Renault R5 GT Turbo-1er 3/11) +1'47
5. F. Henry-Fr. Mercy (Citroën C2-R2-3/9) +2'04
6. Fr. Simon-Chr. Borghoms (VW Golf GTI 16v-3/10) +2'08
7. Br. de Wilde-J-J. Nyssen (BMW 325i-3/11) +2'12
8. B. Gillot-D. Dethier (Ford Escort RS-3/10) +2'16
9. M. Jassogne-A. Matagne (VW Golf GTI-1er 2/6) +2'48
10. J. Colin-Ph. Richard (Renault Clio RS-3/10) +2'56
11. N. Vanderweerde-J. Linchamps (Peugeot 106 GTi-1er 2/5) +3'13
12. V. Jottard-C. Pirsoul (Peugeot 106 Rallye-1er 3/8) +3'14
13. N. et Gw. Delforge (Citroën Saxo 16v-3/9) +3'23
14. V. Boet-P. Demarcin (Opel Corsa GSi-2/5) +3'28
15. K. Lepaily-D. Borlez (Seat Ibiza-1er 1/3) +3'33
22. M. Pirnay-F. Acedo Sancho (Citroën AX Sport-2/4) +4'21
31. J. Lemoine-N. Detilleux (Peugeot 106-1er 1/1) +5'00
33. S. Maeck-R. Dardenne (Citroën Saxo-1er 1/2) +5'52

(42 classés) 

Prov'Historic :

1. Fr. Souris-L. Detale (Ford Escort MK2-1er PH/17) en 31'29
2. J-Fr. Henry-S. Delise (Opel Ascona B-PH/17) +1'33
3. J-L. et Gr. Hellin (Opel Kadett C-1er PH/16) +4'15
4. Th. et L. Louka (Alpine A110-PH/16) +8'01

(4 classés)

Haut de la page

Nos partenaires

speedaction2.jpg - 21.00 Kb