C.C. Marchin - La course

coenart.jpg - 26.59 KbPhilippe Coenart sur le fil en D4,
Philippe Dewulf impérial en D123

 

 


Championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles des courses de côte

Course de côte de Marchin, le 13 juillet 2013 

Philippe Coenart sur le fil en D4,
Philippe Dewulf impérial en D123
 

     Avec 100 pilotes au départ – le record cette saison - la course de côte de Marchin, 6e manche du championnat FWB, a permis à tous les amateurs de la spécialité de vivre, ce samedi 13 juillet, une épreuve animée et indécise jusqu'à son terme.
Car, si Philippe Dewulf s'est montré intraitable en D123, ce n'est qu'en toute fin d'épreuve que Philippe Coenart a pris le dessus, de justesse, sur Jacques Marchal en D4.

     Même sans le faste de ses plus grandes années, la course de côte de Marchin constitue toujours une épreuve de référence dans la discipline, d'autant plus agréable à suivre lorsque le soleil est de la partie. Légitimement fiers de présenter un plateau fort de 100 concurrents, Yves Paquet, le directeur de course, et les membres du MAC (Marchin Automobile Club) n'ont guère eu le temps de se reposer ensuite, gérant parfaitement de nombreux incidents de course, heureusement sans gravité, qui ont toutefois quelque peu perturbé le bon déroulement de l'épreuve.

     Ainsi, l'huile crachée par la mécanique de l'Escort Cosworth de Philippe Hellings sur le haut du parcours en première montée a-t-elle provoqué une longue interruption pour nettoyer la route et les abandons de plusieurs favoris, comme Fred Souris (joint de culasse), Bruno Collard (embrayage), Jean-Claude Mayné (mécanique) ou la sortie de Florian Collard en fin de seconde montée, ont-ils nécessité d'autres interventions de l'équipe de sécurité. Mais tout cela, plus l'intervention des deux ambulances après l'arrivée de l'épreuve pour porter secours à deux spectateurs vraisemblablement victimes d'une insolation, n'a pas empêché les organisateurs d'inaugurer en fin de journée, à l'horaire prévu, un plaque commémorative en l'honneur d'Yves Feilner, décédé ici voici déjà cinq ans. Le temps passe décidément très vite...

     Sans Souris (2e des essais), une nouvelle victoire de Jacques Marchal, en dépit de quelques problèmes récurrents de changement de vitesses, ne semblait faire aucun doute, lui qui menait les débats depuis le matin. Mais, dans un ultime effort, Philippe Coenart vengeait la malchance de son beau-père en décrochant la victoire pour... 8/100es: «  Cette victoire, je la voulais », savourait-il avec le sourire discret qu'on lui connaît. « Ce proto Huyvan, c'est mon ancien. Avec la route bosselée en bas, c'est ça qu'il fallait aujourd'hui, avec un bon moteur Honda 1100XX ! »

     Son adversaire malheureux alliait plaisanterie et sportivité: « Je sais pourquoi je n'ai pas gagné aujourd'hui: c'est lui qui a réparé mon aileron suite à la course de côte de Laroche ! Plus sérieusement, je ne rajeunis malheureusement pas et Philippe est un jeune méritant et doué. Je suis vraiment content pour lui ! »
3e et 1er de la classe 14, Denis Delrue complète magnifiquement le podium en ayant dominé les autres kart-cross toute la journée. Dans un ultime effort, Florian Collard (sans doute lui aussi pour compenser la déconvenue de son paternel) s'y est même cassé les dents, effectuant un spectaculaire sortie de route à quelques dizaines de mètres de l'arrivée. Ce qui ne l'a pas empêché de conserver jusqu'au bout l'avantage pour la 4e place sur Anthony Milone, Dimitri Demy et Maxime Baugniez, groupés dans un mouchoir de poche. Et si Benjamin Tonon n'a pu disputer la deuxième montée (surrégime sur les résidus d'huile en étant reparti le premier après l'arrêt de course) pas plus que Marie Etienne (décision volontaire), Jean Dejardin, 20e et dernier classé, s'est imposé en solitaire en classe 16.

     Dans les D123, il n'y en a eu que pour Philippe Dewulf, visiblement très satisfait du fonctionnement de sa WRC: « Je n'ai fait qu'une seule vraie bonne montée, la dernière mais, avec un chrono de 1.07.70, je n'ai jamais roulé aussi vite ici avec la Corolla... même je suis encore loin du 1.04.90 signé avec la Peugeot 205T16 », résumait, presque nostalgique, le vainqueur par ailleurs encore contraint de patienter avant de prendre livraison de sa Citroën Xsara WRC.

     Bien que devancé par Jérémy Delchambre aux essais, le leader du championnat Francis Gilles a remis les pendules à l'heure durant les montées officielles pour s'offrir le premier accessit (et la victoire en D2 et classe 8) sans devoir attendre le surrégime commis par son plus proche adversaire en dernière montée. Ce qui n'a pas empêché cet autre jeune prometteur de conserver la 3e marche du podium final et de largement dominer la très fournie classe 7. Notamment face à un très bon Eric Bettel (Peugeot 205) qui a échoué de quelques centièmes de seconde dans sa quête d'un top5 face à François Bastien (Honda Civic, vainqueur de la classe 12 devant le très méritant Dimitri Dreyer – 8e - et sa Renault Clio RS chaussée de pneus de tourisme) et Damien Randolet, bien revenu après avoir été gêné en première montée.

     Suivent Fabrizio Casciaro (Honda Civic), Steve Leysen (Ford Escort) et Bruno de Wilde (BMW 325i) qui a conservé de justesse la 10e place finale et son premier accessit en classe 8 face à la R5GT turbo d'Eric Nandrin.

     A peine plus loin, Fernand-Marc Corman (Toyoto Corolla) a dominé la classe 6 devant la famille Famerée, le paternel Roland devançant sa fille Christelle d'une seconde pile tandis que la référence cette saison en classe 5, Tristan Denis (4 victoires), a subi non seulement la domination de Bernard Bastin (Peugeot 205, très beau 20e) mais aussi de Laurent Jadot (idem),, devant même se cracher dans les mains pour résister à l'originale Nissan Micra de Philippe Deminne !

     Mario Hermans a remporté la classe 11 en solitaire tout comme Philippe Denis la classe 3 et Jean Kopp la classe 1. Seule la classe 2 a réservé un peu de suspense pour savoir qui de Jean-Pierre Schneiders (finalement devant) ou Miguel Rodriguez allait y imposer la Ford Fiesta qu'ils se partageaient. On terminera par la classe 9 qui a vu un duel étonnamment assez équilibré entre la splendide Ford Anglia historique de Jean Dejardin (le même qui s'est imposé en classe 16) et le proto 2CV du local Benoît Marion.

     On pointe encore les contreperformances des VW kit car de Tony Kevers (2 secondes moins vite que l'an passé) et Yohan Burlet (qui ne s'est pas amusé et n'a même pas effectué la deuxième montée), la domination de la Seat Ibiza Tdi 2-7 de Michaël Bialobos face à la version Cupra 2-8 de Davy Moureau et la participation de Gérard de Ville de Goyet en voiture ouvreuse au volant d'une très belle Porsche 911 Carrera RS 2.7 replica, en prémice d'un possible retour l'an prochain: « J'ai rapatrié ma 935 d'Afrique. Si elle a perdu sa boîte Hewland, elle a gagné un moteur 3.6 l. Ca devrait pouvoir le faire, comme à l'époque... »

 Prochaine épreuve: course de côte du Mont-Saint-Aubert le 18 août

 

FICHE TECHNIQUE – Course de côte de Marchin 2013
Inscrits: 100                                                                                                                    
Partants: 100
Classés: 95 (95%)                                                                                                                         
Météo: sec & soleil

 

Classements complets: http://users.skynet.be/sportauto

 

Vainqueurs de catégories: 1-1: K. Kopp; 1-2: J.P. Schneiders; 1-3: Ph. Denis; 2-4: /; 2-5: B. Bastin; 2-6: F. Corman; 2-7: J. Delchambre; 2-8: F. Gilles; 3-9: J. Dejardin; 3-10: /; 3-11: M. Hermanns; 3-12: F. Bastien; 3-13: Ph. Dewulf; 4-14: D. Delrue; 4-15: Ph. Coenart; 4-16: J. Dejardin.

Leaders successifs:
D4: J. Marchal (essais & montée 1); Ph. Coenart (montée 2)
D1-2-3: Ph. Dewulf (essais & montées 1 et 2)

 

 Classements:                                                                                                                      Photos:   F. Zielonka

Division 4: 

1. Ph. Coenart (Proto Honda-1er 4/15) 1.05.39
2. J. Marchal (Van Diemen FX-4/15) 1.05.47
3. D. Delrue (Pizauto kartcross-1er 4/14) 1.07.39
4. F. Collard (KC Peeters-4/14) 1.08.58
5. A. Milone (Storm-4/14) 1.08.86
6. D. Demy (KC Anacleto-4/14) 1.09.01
7. M. Baugniez (KC PRM-4/14) 1.09.06
8. M. Mercy (KC Diablo-4/14) 1.10.16
9. B. Matagne (Kart cross-4/14) 1.10.17
10. M. Milone (Storm-4/14) 1.10.41...

(20 classés)

Divisions 1-2-3: 

1. Ph. Dewulf (Toyota Corolla WRC-1er 3/13) 1.07.70
2. F. Gilles (Ford Escort Cosworth-1er 2/8) 1.11.20
3. J. Delchambre (Peugeot 205GTI-1er 2/7) 1.12.25
4. F. Bastien (Honda Civic-1er 3/12) 1.14.02
5. D. Randolet (BMW E46 V8-3/13) 1.14.03
6. E. Bettel (Peugeot 205-2/7) 1.14.07
7. F. Casciaro (Honda Civic-3/13) 1.14.68
8. D. Dreyer (Renault Clio RS-3/12) 1.15.89
9. St. Leysen (Ford Escort RS-3/12) 1.16.56
10. B. De Wilde (BMW 325i-2/8) 1.16.58...
13. F. Corman (Toyota Corolla 16S-1er 2/6) 1.16.85
20. B. Bastin (Peugeot 205 rallye-1er 2/5) 1.18.89
23. M. Hermanns (Peugeot 205 GTI-1er 3/11) 1.19.78
46. Ph. Denis (Ford Escort-1er 1/3) 1.25.54
53. J-P. Schneiders (Ford Fiesta-1er 1/2) 1.27.46; 60
J. Kopp (Renault Clio-1er 1/1) 1.28.97
70. J. Dejardin (Ford Anglia-1er 3/9) 1.36.22...

(75 classés)

 

Haut de la page

Nos partenaires

speedaction2.jpg - 21.00 Kb