Rallye-Sprint MICKY - La course

bodson.jpg - 76.27 KbSturbois, Beaufort et Bodson l’emportent
sur les délicates routes du Condroz

Vidéos 

 

 

  Rallye-Sprint Micky

Sturbois, Beaufort et Bodson l’emportent
sur les délicates routes du Condroz

Vidéo: Pascal Menten

   

         

            Venu reprendre en main sa WRC revenue de révision, Sébastien Sturbois n’a pas regretté son escapade condruzienne malgré la grosse averse de dernière boucle. De retour après de nombreux mois d’absence, Raphaël Beaufort a une nouvelle fois prouvé son coup de volant sur une superbe spéciale qui a réuni 107 concurrents. Parmi ceux-ci, en historique, Yanick Bodson a enfin fait triompher la Ford Escort de son copilote, pendant que Nathan Giozzet gagnait du côté des anciennes identiques à la fiche d’homologation de l’époque.

            Centré à Hermalle-sous-Huy, l’écurie Les Volants a encore pris beaucoup de plaisir à concocter une spéciale magnifique sur les routes du Rallye du Condroz. Originaire de la « lointaine » région d’Erquelinnes, Sébastien Sturbois (Toyota Corolla WRC) venait avant tout pour retrouver ses sensations après une grosse révision du moteur et de la boîte. « Même si je suis déjà passé à beaucoup d’endroits lors du Condroz sur mon ancienne Yaris, il s’agissait d’une très belle épreuve longue de 15 kilomètres en ligne. Avant la dernière boucle et une grosse averse, nous avions 12 secondes d’avance sur Philippe Dewulf. De quoi se poser beaucoup de questions au niveau des pneus… » Finalement resté avec les pneus slicks, le garagiste Binchois parviendra à faire la différence pour s’imposer avec quasi une minute sur … la nouvelle Peugeot 207 Super 2000 de Hubert Deferm. Auteur d’une jolie course avec une monture qu’il découvrait, le pilote hesbignon prenait également le meilleur sur Philippe Dewulf (Toyota Corolla WRC), confronté à de gros soucis de frein durant toute la journée et peu à son affaire sur la pluie. Au pied du podium, Lionel Vanbergen (Peugeot 106) réalisait un véritable exploit en classant sa petite cylindrée devant les plus puissantes montures d’Alexandre Busin (Renault Clio) et Patrick Thiry (Peugeot 306). Dans le rythme de ces derniers avant d’être ralenti durant la journée, Olivier Nicolay (BMW M3) et Cédric Cherain (Opel Manta) se seront également fait remarquer.

            Premier leader de l’épreuve dans les divisions 1-2-3 où les pneus conventionnels sont obligatoires, Michaël Henrard (Renault Clio) devait ensuite s’incliner face à l’autre Clio, moins évoluée et de division 2, de Raphaël Beaufort. « Je me suis vraiment fait plaisir sur une superbe spéciale et je pense que tout le monde l’a appréciée ! Michaël était très proche durant la journée mais un peu moins à l’aise lors de l’apocalypse de la dernière boucle, comme nous l’avait prédit Bodson, de retour au centre quand nous nous élancions. » Sur la dernière marche du podium, Jérémie Tomballe (Peugeot 206) prouvait toute la compétitivité de sa monture pour devancer de justesse la Clio de Corentin Tordeurs, auteur d’un superbe dernier chrono sous la pluie. Dans le top 5 avec sa propulsion, Maxime Hébrant faisait encore très fort en devançant de nombreuses montures bien plus modernes dont la Peugeot 306 de François Maisin. En lutte pour le podium avec leur nouvelle acquisition, Julien Delleuse (Opel Astra, boîte de vitesse) et Laurent Mottet (Peugeot 306 ex-Wilkin, joint de culasse) étaient victimes de leur mécanique.

Derrière, les vainqueurs de classe suivaient avec Francis Listrez (Skoda Félicia) et Jean-Michel Lacaille (Peugeot 106). Jean-Frédéric Collignon (Citroën C2-R2 Max) ralenti dès la première boucle, Listrez pouvait voir venir tandis que Lacaille fera finalement la différence dans la dernière face à Vincent Jottard, en tête après les boucles 2 et 3. Dans le top 10, Olivier Leroy (Citroën Saxo) remportait autoritairement la classe 5 comme Laurent Jadot (Peugeot 205 en 2-4), Kevin Lepaily (Seat Ibiza en 1-3) et Didier Monballin (Saxo en 1-2).

            Sans l’averse de la dernière boucle, Yanick Bodson (Ford Escort de son copilote Hugues Lecomte) aurait certainement terminer au pied de l’officieux podium général tout confondu ! Unique partant et classé dans l’annexe historique S/R réservée aux voitures anciennes qui ne répondent plus à la fiche d’homologation, il remportait logiquement la victoire. En tête du classement Prov’Historic avant de casser le moteur de son Escort, Frédéric Souris l’offrait, bien malgré lui, à Nathan Giozzet (Opel Kadett) qui devançait de peu Joffrey Sohet (Escort). Avec une Opel Kadett de plus petite cylindrée, Jean-Louis Hellin remportait sa classe et montait sur la dernière marche du podium.

                                              Prochain rallye-sprint liégeois : Jean-Marie Wey, le 29 septembre

 

 CLASSEMENTS (complets sur www.csap-liege.be/cms/index.php?option=com_content&view=article&id=245&Itemid=84)

 ---

Toutes les infos du sport automobile liégeois sur  www.csap-liege.be

Photos: Loïc Nautet

Division 4 :

1. S. Sturbois-E. Degreef (Toyota Corolla WRC-1er 4/14) en 30’09
2. H. Deferm-A. Poulain (Peugeot 207 S2000-1er 4/13) +59”
3. Ph. Dewulf-A. Dalne (Toyota Corolla WRC-4/14) +1’08
4. L. Vanbergen-J-L. Fraiture (Peugeot 106-1er 4/12) +1’55
5. A. Busin-B. Warzée (Renault Clio-4/13) +2’06
6. P. Thiry-St. Poncin (Peugeot 306-4/13) +2’11
7. St. Septon-G. Delecour (Mitsubishi Lancer Evo9-4/14) +2’25
8. T. Kevers-S. Lagneaux (VW Golf-4/13) +3’21
9. C. Hubin-E. Rigo (Renault Clio-4/13) +3’34
10. Th. Gilain-M. Lottefier (Ford Fiesta R2-4/12) +3’36

(14 classés)

 

Divisions 1-2-3 :

1. R. Beaufort-G. Razzi (Renault Clio RS-1er 2/6) en 32’03
2. M. Henrard-J-M. Lacaille (Renault Clio RS-1er 3/10) +43’’
3. J. Tomballe-H. Thilion (Peugeot 206-2/6) +56’’
4. C. Tordeurs-Th. Jadot (Renault Clio RS-2/6) +1’00
5. M. Hébrant-A. Leenaerts (Opel Manta-1er 3/11) +1’21
6. Fr. Maisin-E. De Bolle (Peugeot 306 GTi-3/10) +1’48
7. Fr. Listrez-M. Londero (Skoda Félicia-1er 3/9) +2’02
8. J-M. Lacaille-Gr. Pottier (Peugeot 106-1er 3/8) +2’26
9. V. Jottard-J. Henry (Peugeot 106-3/8) +2’31
10. O. Leroy-D. Demoulin (Citroën Saxo-1er 2/5) +2’31
11. E. et A. Nandrin (Renault R5 GT Turbo-3/11) +2’36
12. S. Honnay-V. Dechamps (Peugeot 306-3/10) +2’44
13. J-Ph. Moes-Th. Surson (Peugeot 106-3/9) +2’47
14. P. Collette-M. Bialobos (Seat Ibiza-2/6) +3’02
15. A. Gossiaux-A. Garsou (Renault Clio-3/10) +3’07
17. L. Jadot-G. Dambrain (Peugeot 205-1er 2/4) +3’30
22. K. Lepaily-J-Chr. Lemmens (Seat Ibiza-1er 1/3) +4’25
29. D. Monballin-J. Leclercq (Citroën Saxo-1er 1/2) +4’59

(55 classés)

Prov'Historic PH:

1. N. Giozzet-Br. Modave (Opel Kadett-1er PH/17) en 36’29
2. J. Sohet-N. Dal Molin (Ford Escort-PH/17) +18’’
3. J-L. et Gr. Hellin (Opel Kadett C-1er PH/16) +2'22
4. V. Niro-D. Derrez (Opel Kadett-PH/17) +3’11

(4 classés)

Prov'Historic SR:

1. Y. Bodson-H. Lecomte (Ford Escort-1er PH/SR) en 32’20

 
Haut de la page

Nos partenaires

speedaction2.jpg - 21.00 Kb